friches urbaines

Sols urbains 

Sols urbains  Qualité biologique des sols urbains : de la boîte noire à la trame brune :8 novembre 2018 à DIJON  (Salle du Conseil de Dijon Métropole) Les sols urbains peuvent être le support vivant de nombreux services écologiques. L’enjeu est de parvenir à optimiser les choix de pratiques et d’aménagements à partir de bioindicateurs, apportant une meilleure compréhension de l’état et du fonctionnement des sols. En 2017, Plante & Cité a lancé avec l’appui scientifique de l’INRA de Dijon un travail de

Bio-TUBES fête ses 1 an

Les friches urbaines, par leurs espaces inoccupés ou sous-utilisés donnent une image dégradée d’un territoire. Leurs réaménagements passent par une requalification de leurs usages en vue de leurs réintégrations dans le paysage urbain. Cet objectif nécessite de prendre en compte des aspects socio-économiques, financiers et stratégiques vis-à-vis du développement de la ville, et des aspects biologiques et écologiques vis-à-vis de la régénération de ces sols. Le projet Bio-Technosols Urbains en faveur de la Biodiversité et des Services écosystèmiques (Bio-TUBES) vise

Les bio-indicateurs de la qualité des sols au service de la réhabilitation des friches industrielles ou de l’évaluation de la qualité environnementale des éco-quartiers.

Le congrès europeen éco-technologies pour le futur s’est tenu au Grand Palais de Lille du 4 au 6 juin 2013. Il était co-organisé par le cd2e, le centre expert pour l’émergence des éco-technologies au service du développement des éco-entreprises, et GL EVENTS exhibition. Les éco-technologies ont été déclinées autour de 3 thèmes  lundi 4: la ville de demain, mardi 5: l’usine de demain, mercredi 6 : le transport de demain Reconcevoir la ville et l’urbanisme pour réduire l’empreinte environnementale, accroître la