sols pollués

Atelier sur les sols construits

L’atelier scientifique organisé les 11 et 12 septembre 2018 à Metz a été l’occasion de faire le bilan du projet LORVER sur la problématique des sols construits. Transformer les friches industrielles en atout pour la région Lorraine, tel a été le défi soulevé pour le projet LORVER. Parmi les 100 000 Ha de fiches industrielles présentes sur le territoire français, 8 000 Ha sont localisés sur le département de la Lorraine (ADEME, 2015). Sans valorisation de ces sites, ces espaces sont voués à

Plaquette sur les bio-indicateurs

Télécharger le document à partir du site de l’ADEME   Les Bio-indicateurs de l’état des sols : principes et exemples d’utilisation. Nouveaux résultats de recherche et démonstration   Résumé: Depuis plusieurs années, le risque environnemental des sols contaminés a été principalement abordé par des méthodes physico-chimiques. Bien que ces analyses soient nécessaires à la caractérisation des dangers, ces outils ne permettent pas d’identifier la totalité des molécules et/ou éléments toxiques en contextes multi-pollués. Par ailleurs, les analyses chimiques ne renseignent en rien sur

ELISOL participera à Intersol 2016, congrès international sur les sols, les sédiments et l’eau, à Lille du 15 au 17 mars 2016. Cette année, le congrès aura pour thème : « Sites & sols pollués et risques sanitaires – Diagnostics et remèdes : jusqu’où aller ? »

La présentation sera donnée dans la session B : Diagnostics de pollution, recherche des effets toxicologiques et éco-toxicologiques       Titre de la communication orale: Evaluation et surveillance des milieux pollués avec des bioindicateurs : utilisation des organismes pluri-cellulaires les plus abondants dans le sol   Le contexte des analyses biologiques dans les sites et sols pollués : Dans le contexte des études des sites et sols pollués, la réalisation d’analyses biologiques en complément aux analyses physico-chimiques réalisées classiquement (teneurs en métaux totaux et autres

3e Rencontres Nationales de la recherche sur les sites & sols pollués de l’ADEME

Un rendez-vous très attendu par la communauté scientifique et technique: le 18 et 19 novembre 2014 Initiées par l’ADEME en 2002, ces rencontres nationales constituent un temps fort pour tous les acteurs scientifiques et techniques qui souhaitent s’informer sur les avancées et les faits marquants de la recherche dans le domaine de la pollution des sols liée à des activités industrielles sur sols urbains, industriels, agricoles.   Une communication portant sur plus de 150 résultats de recherche Sélectionnés à l’issue d’un appel à

La fondation INNOVASOL a animé le 25 novembre 2013 une journée sur le diagnostic des sols pollués.

Cette journée, organisée en collaboration avec les Mines ParisTech, l’ADEME, le GIS 3SP et le GISFI, a réuni plus de 100 acteurs du secteur : grandes entreprises, bureaux d’étude SSP, collectivités et chercheurs aux Mines ParisTech. Au cours de la journée, près de vingt conférenciers ont présenté en quelques diapositives leurs approches innovantes. Une session sur les quatre a été consacrée aux analyses biologiques qui peuvent s’appliquer sur les sites pollués : – les bio-indicateurs pour caractériser l’état du milieu ; lors de cette

ELISOL environnement a participé au congrès BIOTRACE « Agents polluants : diagnostics et impact sur notre santé et notre environnement ».

Organisé par les étudiants du master 2 BPMBB, spécialité « Diagnostic et traçabilité des environnements chimiques et biologiques », ce congrès a réuni du 30 janvier au 2 février 2013 des experts, des élus et des entreprises afin de trouver des solutions aux problèmes de pollutions dans la région Languedoc-Roussillon. ELISOL Environnement a présenté ses outils innovants de surveillance de l’état biologique du sol dans les agrosystèmes, les systèmes naturels ou contaminés à travers la mise au point de bioindicateurs de la qualité

Les sols passés au révélateur des bio-indicateurs

Article paru dans la revue Décisions Durable n°11, mai-juin 2012. Elisol travaille essentiellement avec des organismes de recherche pour étendre la bio-indication du sol à : – la gestion des terrains pollués en voie de réhabilitation – la surveillance environnementale de sites industriels ou d’espaces verts urbains.