article dans la presse

Vie des sols, les analyses fleurissent : un article de la revue la vigne en décembre 2015

Extraits de l’article de C. stef Vie des sols: les analyses fleurissent « De nouvelles méthodes apparaissent pour évaluer la vie des sols et la vitesse de dégradation de la matière organique. Un laboratoire s’intéresse aux nématodes. D’autres fondent de grands espoirs sur l’analyse de l’ADN contenu dans le sol. » Compter les nématodes Depuis quatre ans ELISOL environnement, à Congénies, dans le Gard, propose ainsi une analyse des nématodes du sol. « Ces vers microscopiques sont très divers. Certains se nourrissent de bactéries (bactérivores)

La biologie du sol dans Réussir Grandes Cultures

Un dossier spécial s’intéresse aux indicateurs de la qualité biologique des sols dans le n°293 de juillet-août 2015. Leur application au sein du projet AgrInnov dans un réseau national d’agriculteurs est mise en avant : les analyses biologiques deviennent des outils de diagnostic. Issus de la recherche scientifique, les indicateurs biologiques sont maintenant applicables au champ et disponibles pour les agriculteurs pour évaluer l’impact de leurs pratiques sur le sol. Dossier Biologie du sol Réussir Grandes Cultures:

Un dossier spécial est consacré aux bioindicateurs dans Environnement Magazine de novembre

Comme le souligne les 3 articles, les bioindicateurs peuvent être des alliés puissants pour évaluer la qualité de l’eau, l’air ou du sol. Des avancées récentes aussi bien scientifiques qu’en terme de normalisation permettent une utilisation accrue de ces indicateurs basés sur la biologie. Les trois articles de  P. Rey-Brahmi, S. Anheim et V. Parasote, font le point sur les dernières avancées dans les trois milieux respectivement:  eau, sols et air .   Titre du dossier : Le renouveau des bioindicateurs « Que

La presse parle de nous: Les nématodes sont dans le supplément ECOFUTUR de LIBERATION du 15 avril

(Photo : Clément Paurd) Drôle de nématode pour faire parler le sol! Ces vers, précieux indicateurs de l’activité biologique de la terre, pourraient être mis au service d’une agriculture raisonnée. Par CATHERINE BERNARD. Ils sont si petits qu’on ne les voit pas à l’œil nu. Bientôt pourtant, les agriculteurs auront tout intérêt à suivre à la trace les nématodes qui peuplent la terre qu’ils cultivent. Les nématodes ? Ce sont des vers microscopiques dont il est aussi précieux de connaître l’abondance et la

Les sols passés au révélateur des bio-indicateurs

Article paru dans la revue Décisions Durable n°11, mai-juin 2012. Elisol travaille essentiellement avec des organismes de recherche pour étendre la bio-indication du sol à : – la gestion des terrains pollués en voie de réhabilitation – la surveillance environnementale de sites industriels ou d’espaces verts urbains.  

Nématodes et bactéries, les bons ingrédients de la nutrition des plantes

Article paru dans Sciences au Sud, le journal de l’IRD (SAS n° 64 avril/mai 2012) dans le dossier recherche: « la vie dans le sol ». Lorsque les nématodes consomment des bactéries, les plantes se nourrissent mieux. Peu connus du grand public, les nématodes sont pourtant les organismes pluricellulaires les plus abondants sur terre. « On dénombre environ 1 million d’individus par m2 de sol », précise Cécile Villenave, responsable scientifique d’ELISOL environnement. « 30 à 40 % de la communauté totale consomme des bactéries. Et cette