Article paru dans Phytoma

Des bio-indicateurs pour sonder l’état biologique des sols

C. Villenave & C. Chauvin (ELISOL environnement) ont, avec J. Trap (Institut de Recherche pour le Développement), rédigé un article de 5 pages dans Phytoma paru en octobre 2021 (n°747) contenant un dossier dédié au sol et à la rhizosphère.

Le début de l’article est retranscrit ci-dessous :

« L’analyse de certains organismes, comme les nématodes, permet d’évaluer l’effet des pratiques culturales sur le fonctionnement du sol.

CONTEXTE – À partir des années 2000, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a encouragé la recherche sur les bioindicateurs pour surveiller l’évolution de la qualité des sols.

ÉTUDE – Les bioindicateurs (végétaux, faune, micro-organismes, activité métabolique) renseignent sur la qualité et le fonctionnement d’un écosystème. Ainsi, les nématodes, les micro-organismes et les vers de terre commencent à être utilisés en agriculture pour suivre les fonctions du sol. Cet article se focalise sur la nématofaune, c’est-à-dire l’ensemble des nématodes du sol. »